Notre BlogDécouvrez nos articles !

Multiple960

Au-delà du quotient intellectuel et du quotient émotionnel, le cerveau humain aurait-il plusieurs intelligences ? Des études ont prouvé que rechercher à développer son intelligence émotionnelle a des impacts positifs indéniables. En plus des travaux sur le développement du quotient émotionnel, nombreux sont ceux qui ont enquêté sur le fait que le cerveau peut avoir plusieurs intelligences...

Howard Gardner, un psychologue de Harvard a enquêté sur la théorie des intelligences multiples. « Cette théorie suggère que les points de vue psychométriques traditionnels de l’intelligence sont très limités ». Gardner a, le premier, précisé sa théorie dans son livre « Frames of Mind » en 1983 : La théorie des Intelligences Multiples, dans laquelle il a suggéré que les individus ont différentes sortes d’intelligences.

 LE QUOTIENT EMOTIONNEL OU INTELLIGENCE EMOTIONNELLE
 
 

En Chine, la valeur de l’éducation a été enseignée aux enfants. De façon régulière, les Chinois augmentent leur Quotient Intellectuel, et depuis longtemps, ils ont pris conscience de la valeur de leurs aptitudes techniques. Cependant, plus récemment, selon l’article du New York Times « Questions et Réponses : Julia Middleton et Ronal Arculli sur l’Intelligence Culturelle à l’ère de la mondialisation (Cultural Intelligence in a Global Era) », les Chinois semblent développer de plus en plus le Quotient Emotionnel, ou intelligence émotionnelle, avec quelques enseignants soucieux du manque de conscience émotionnelle de leurs étudiants, ayant pour conséquence de freiner leur épanouissement personel et professionnel. Mais que dire de l’idée de QC (quotient culturel) ou intelligence culturelle ?

 

 
 LE QUOTIENT CULTUREL OU INTELLIGENCE CULTURELLE
 
 

Julia Middleton, la fondatrice d’une organisation caritative basée à Londres « Common Purpose », a écrit un livre « Cultural Intelligence », sous-titrée «The Competitive Edge for Leaders Crossing Borders » (L’avantage concurrentiel des leaders au-delà les frontières), qui a été publié en mai 2014. Middleton définit l’intelligence culturelle comme la capacité à rallier les disparités et à intégrer des cultures multiples. « Je pense que le Quotient Culturel définira les gagnants : les leaders gagnants, les cultures gagnantes, les villes gagnantes et les pays gagnants. Ce qui les incitera à se développer et à être couronnés de succès, ce sera leur capacité à ne pas simplement faire face mais à bénéficier pleinement des avantages de la nature hétérogène des organisations et des sociétés. Enfin, je pense que le Quotient Culturel est un sujet d’ouverture, un refus de s’enfermer dans sa propre culture derrière une porte qu’on refuse d’ouvrir, une croyance que les autres cultures enrichissent la vôtre plutôt que ne la diluent, une volonté d’utiliser toutes les données pour construire votre Quotient Culturel ».

De bien des façons, les principes fondamentaux de Middleton sur le Quotient Culturel reflètent le concept des Styles Sociaux.

Comprendre les différences culturelles :

Les Styles Sociaux vous donnent une meilleure compréhension de votre propre comportement, ce qui vous aide par ailleurs à comprendre le comportement des autres, à communiquer avec eux et à savoir comment ils préfèrent être interfacés. Le modèle des Styles Sociaux apprend à reconnaître et à apprécier les autres styles de communication, à comprendre les réactions susceptibles d’être liées au stress et à l’adversité et à comprendre comment les individus préfèrent utiliser leur temps, ce qui génère de la confiance. TRACOM, à l'origine des Styles Sociaux, a aussi créé des normes internationales qui aident les utilisateurs à comprendre les différences culturelles et à déterminer comment ces différences peuvent impacter la perception des Styles et de l’Adaptabilité. Les normes fournissent un mécanisme qui permet aux individus de se comparer aux autres. Par exemple, dire aux gens qu’ils ont un Style Sociable est utile, mais cela sera d’autant plus efficace si vous leur dites qu’ils sont moins assertifs que 75% de la population et plus réactif émotionnellement que 50 % de la population. Cette information est issue de plusieurs sources de profils et elle donne aux gens des connaissances plus approfondies sur la perception de leur comportement par les autres, même si certains partagent le même Style.

 

 
 LE QUOTIENT MORAL ET LE QUOTIENT CORPOREL
 
 

Dans un autre article paru dans Forbes « L’intelligence est surévaluée : de quoi avez-vous besoin pour réussir ? », l’auteur Keld Jensen met en exergue deux autres types d’intelligence. En complément du Quotient Intellectuel et du Quotient Emotionnel, il liste aussi le QM ou Quotient Moral et le BQ (Body Quotient) ou Quotient Corporel. D’après Jensen « Un Quotient Intellectuel élevé est souvent un prérequis pour atteindre les plus hauts sommets du business aujourd’hui. Il est nécessaire, mais n’est pas approprié pour prédire une compétence de décisionnaire et la réussite d’une entreprise. En lui-même un Quotient Intellectuel élevé ne garantit pas que vous vous démarquiez des autres et que vous soyez au-dessus des autres ».

La recherche effectuée par L’Institut de Technologie Carnegie montre que 85 % de votre réussite financière est due à vos compétences « facteurs humains », votre personnalité et votre aptitude à communiquer, négocier et diriger. Aussi surprenant que cela puisse paraître, 15% de cette réussite est due aux connaissances techniques. De plus, le psychologue Israélo-Américain, Prix Nobel d’économie, Daniel Kahneman, a conclu que les gens devraient faire du business plutôt avec une personne qu’ils apprécient et en laquelle ils croient, même si cette personne très sympathique, offre une qualité de production ou un service moindre à un prix plus élevé.

Selon Jensen, le Quotient Moral est intimement lié au Quotient Emotionnel parce qu’il traite de l’intégrité, la responsabilité, la sympathie et le pardon. Jensen fournit quelques astuces pour améliorer le Quotient Moral : faîtes moins d’excuses et prenez vos responsabilités, évitez les petits mensonges pieux, montrez de la sympathie et communiquez respectueusement avec les autres, pratiquez l’acceptation et montrez de la tolérance envers les personnes faibles, ne pardonnez pas seulement aux autres, mais aussi à vous-même.

 

Le Quotient Corporel reflète ce que vous connaissez réellement des besoins de votre corps et comment vous en prenez soin. « Votre corps vous dit constamment des choses, écoutez-vous ses signaux ou les ignorez-vous ? Consommez-vous des énergisants ou des compléments alimentaires au quotidien ? Vous reposez-vous assez ? Faites-vous de l’exercice et prenez-vous soin de votre corps ? Il semblerait que ces faits ne sont pas reliés à la performance, mais votre intelligence corporelle influe totalement sur votre travail parce que cela détermine largement vos émotions, vos pensées, votre confiance en vous, votre état d’esprit et votre niveau d’énergie ».

Les astuces pour améliorer son quotient corporel : une fois par jour au moins, écoutez les messages que votre corps vous envoie à propos de votre santé. Prenez activement en compte ces signaux au lieu de rester en auto-pilotage. Une bonne alimentation, de l’exercice régulier et un repos suffisant sont les clefs pour avoir un quotient corporel élevé. Contrôlez votre poids, consommez de l’alcool modérément et assurez-vous de disposer de temps « morts » qui peuvent considérablement augmenter le fonctionnement de votre cerveau et votre façon de travailler. Selon le Dr Casey Mulqueen de TRACOM, "Il est devenu évident que la réussite au travail et dans sa vie, est beaucoup plus liée à l’intelligence sous tous ses aspects que simplement avec le Quotient Intellectuel. Il est bon de comprendre nos émotions et nos comportements comme ceux des autres, notre système de valeurs et les autres cultures".

 

Voilà quelques intelligences qui aideront les gens à se développer dans le monde moderne...

 

En savoir plus sur les Styles Sociaux

Copyright the TRACOM Group
Pulblié le 29 juillet 2014 par Sierra Charter,